Lori Loughlin et le mari de ‘Varsity Blues’ ont autorisé à quitter le pays


L’actrice Lori Loughlin et son mari, créateur de sacs à main, sont de retour sur la route.

Le duo de jet-set a reçu l’autorisation d’un juge fédéral de Boston de se rendre à San Jose del Cabo, au Mexique, pour un mariage en novembre.

« Selon le district central de Californie, Mme Loughlin s’est conformée aux règles lors de sa libération surveillée », a déclaré son agent de probation. Cela comprend le paiement d’une amende de 150 000 $ et l’achèvement de leur service communautaire.

La même chose a été déclarée par son mari, Mossimo Giannulli, qui, selon des documents judiciaires, a payé et purgé sa peine.

Ils prévoient d’assister au mariage du 5 au 12 novembre. Les documents judiciaires ne révèlent pas qui est enchaîné. Mais le couple hollywoodien « Varsity Blues » semble apprécier ce complexe chic après y avoir passé des vacances en juin dernier, a rapporté le Herald.

Loughlin a également obtenu le feu vert pour se rendre à Toronto le mois dernier après avoir demandé un permis « accéléré » pour quitter le pays afin de relancer sa carrière d’actrice. « Mme Loughlin s’attend à ce qu’elle voyage pendant environ une semaine », et « un projet de production de film sera proposé » si elle est autorisée à partir, selon sa demande envoyée par un agent de probation.

Ce voyage a également été approuvé.

Yahoo Canada a rapporté qu’elle avait enregistré une première en deux parties de When Hope Calls: A Country Christmas, qui doit être diffusée le 18 décembre sur Hallmark Channel. Comme les fans de « When Calls the Heart » le savent, elle joue à nouveau son rôle d’Abigail Stanton.

Loughlin était également un habitué du tournage de « Dancing With the Stars? » où sa fille Olivia Jade Giannulli concourt.

Il semble que tante Becky ait un deuxième acte de « Full House ».

L’actrice de 57 ans et son mari ont été emprisonnés respectivement pendant deux mois et cinq mois pour avoir payé pour amener leurs filles à l’Université de Californie du Sud en tant que fausses recrues d’équipage.

Les agents de probation disent que Loughlin était une ex-détenue exemplaire et « s’est présentée avec respect et coopération dans toutes les interactions avec son agent de probation ». Il en va de même pour Giannulli.

Tous deux, ainsi que l’acteur Felicity Huffman, ont plaidé coupables de fraude à l’admission à l’université et ont évité la lourde peine de prison qui a été alourdie par la pandémie de coronavirus.

Deux parents qui ont porté leur affaire devant les tribunaux et qui ont été récemment reconnus coupables seront condamnés cet hiver. Gamal Abdelaziz, un ancien directeur de casino, et John Wilson, un ancien directeur de Staples Inc., ont été convaincus de fraude et de corruption au début du mois.

C’était le premier procès sur l’affaire, et il y aura bientôt un autre tour devant le tribunal fédéral de Seaport – peut-être pendant que Loughlin et Giannulli regarderont le coucher de soleil à San Jose del Cabo.

Laisser un commentaire