Donner des pourboires, nourrir et traiter avec des fournisseurs difficiles


Sans fournisseurs clés, le jour de votre mariage n’aura tout simplement pas lieu. Ils sont essentiels à la réussite de la journée, de la livraison de meubles loués à la prise de ces incroyables photos de mariage, en passant par la décoration de votre gâteau. Lorsqu’il s’agit de travailler avec des professionnels du mariage, il y a quelques choses importantes que chaque couple doit savoir, y compris comment donner un pourboire à vos vendeurs et quels vendeurs vous devriez prévoir de nourrir – la dernière chose dont vous avez besoin le jour de votre mariage est un DJ ou photographe qui rate votre première danse parce qu’elle est à l’arrière en train de prendre une collation dans son sac ! Ces directives vous aideront à vous assurer que le jour de votre mariage se déroule sans accroc.

Michela Buttignol/Mariées


Quels fournisseurs devons-nous nourrir ?

S’assurer que vos fournisseurs sont correctement nourris est extrêmement important et peut même être spécifié dans leur contrat. Vous aurez certainement besoin de nourrir votre organisateur de mariage, photographe, vidéaste et groupe ou DJ/animateur, ainsi que leurs assistants. (En revanche, vous n’aurez pas besoin de nourrir votre boulanger, votre fleuriste ou toute personne travaillant uniquement à la cérémonie). Discutez avec votre traiteur de ce qu’il propose pour les repas du vendeur. La plupart ont une liste d’options, qu’il s’agisse d’un «choix du chef» ou du même plat principal que vos invités mangeront. Parfois, il est inclus dans vos frais de restauration, tandis que d’autres fois, il s’agit d’un prix fixe inférieur, en fonction de ce qui est proposé.

Lorsque vous confirmez le nombre final d’invités au mariage, assurez-vous de donner également à votre traiteur le nombre final de repas des fournisseurs et n’oubliez pas d’inclure toute allergie ou régime spécial que vos fournisseurs pourraient avoir.

Quand nos vendeurs doivent-ils manger et faire des pauses ?

Le timing est tout. Quand il s’agit de votre organisateur de mariage, photographe et vidéaste, prévoyez de les faire manger pendant que le dîner est servi à la réception, de cette façon, ils ne manqueront rien de majeur. Bien que vous ne prévoyiez pas de pauses spécifiques pour ces vendeurs, attendez-vous à ce qu’ils restent actifs jusqu’au début de la danse, moment auquel ils peuvent se faufiler à l’arrière pour s’asseoir, prendre de l’eau et peut-être même une part de gâteau.

Votre alliance ou DJ/animateur est une autre histoire. Idéalement, ils devraient être nourris pendant l’heure du cocktail, donc avant que vos invités ne soient assis pour le dîner. Cela garantira qu’ils seront prêts à partir dès qu’il sera temps d’annoncer l’entrée de la fête nuptiale, les jeunes mariés et de mettre l’ambiance pour les festivités de la réception. Selon la durée contractuellement prévue pour divertir, le groupe jouera probablement en sets, avec de petites pauses entre les deux ; les toasts de mariage offrent aussi l’occasion de faire une pause discrète.

Doit-on donner un pourboire à nos vendeurs ?

En un mot : Oui ! Si vous avez aimé leurs services, donnez un pourboire à vos vendeurs, ainsi qu’à leurs assistants ou à leur personnel. Assurez-vous simplement de vérifier d’abord leurs contrats, car certains fournisseurs incluront le pourboire dans leurs frais totaux, auquel cas un pourboire séparé n’est pas nécessaire. De plus, si votre photographe, vidéaste, boulanger, fleuriste ou organisateur de mariage est propriétaire de son entreprise, il n’est pas nécessaire de donner un pourboire, bien que vous deviez donner un pourboire à son(s) assistant(s) entre 50 $ et 150 $ par personne.

Et bien sûr, vous pouvez donnez également un pourboire au propriétaire de l’entreprise, si vous le souhaitez.

Quelques lignes directrices pour les pourboires des fournisseurs

  • Restauration et serveurs : Le pourboire ou les frais de service sont souvent inclus dans la facture ; si ce n’est pas le cas, visez entre 10 et 20 $ par personne. Et n’oubliez pas le directeur du banquet ! S’ils ne servent pas également de coordonnateur de mariage, un pourboire de 250 $ ou plus est un geste aimable pour leurs services.
  • Barmans : si les frais de service de barman ne sont pas inclus dans la facture de restauration, un pourboire de 10 à 15 % de la facture avant taxes sera réparti entre eux.
  • Coiffeurs et maquilleurs : Tout comme dans un salon, vous devriez donner un pourboire de 15 à 20 % à vos stylistes pour leurs services.
  • Musiciens : Pour les musiciens de cérémonie et de réception, vérifiez le contrat pour les pourboires. S’il n’est pas inclus, prévoyez un pourboire entre 25 $ et 50 $ par personne.
  • Transport le jour du mariage : si vous avez organisé des services de transport, il est fort probable que l’entreprise ait inclus le pourboire sur sa facture, mais sinon, donnez un pourboire de 15 à 20 % de la facture avant taxes.

Que devons-nous faire si nous ne sommes pas satisfaits de quelque chose ?

Après avoir tant dépensé le jour de votre mariage, la pensée de ne pas aimer vos services est une pilule difficile à avaler. Si vous n’aimez pas ce que vous voyez sous forme d’échantillons ou lors d’un essai, parlez-en ! Demandez à voir différents types de fleurs, à essayer une combinaison différente de gâteau et de glaçage, ou à modifier votre coiffure ou votre maquillage pendant la course d’essai avant le mariage. N’ayez pas peur de demander à consulter le propriétaire de l’entreprise si vous travaillez avec un employé particulièrement exigeant. Ils doivent savoir si l’un de leurs employés vous quitte, le client, insatisfait de ses services.

Si le jour de votre mariage approche et que les choses ne se passent pas comme vous le pensiez, vérifiez d’abord votre contrat, puis dites quelque chose au vendeur. S’ils vous ont facturé des centres de table floraux énormes et fluides et que vous avez des vases à boutons, vous devriez être remboursé. Et si quelqu’un n’était pas professionnel ou ne s’est pas présenté du tout, vous avez certainement un recours. Planifiez une réunion et apportez des photos de l’événement si elles sont pertinentes. Connaissez vos droits et votre position, et soyez prêt à négocier.

Laisser un commentaire